2-Le déshumaniser.

 

 La deuxième thématique qui explique comment la violence peut être déclenchée contre celui que l'on a désigné comme la source de tous nos maux est celle de la déhumanisation de cet ennemi. Animalisé, il est ainsi sorti du champ des relations humaines. On commence par l'éliminer avec des mots qui disqualifient son humanité.

Les métaphores utilisées sont celles d'animaux nuisibles : les nazis parlent des juifs comme de vulgaires rats ou poux, tandis que les Hutu extrémistes traitent les envahisseurs Tutsi de cafards ou cancrelas. Or n'a-t-on pas le "droit" de se débarrasser d'animaux nuisibles? C'est un geste domestique, de pure hygiène. Tout le monde peut le faire, tout le monde doit le faire. De là les métaphores du "nettoyage" associé à la propreté et à la santé. Dans Mein Kampf, dès 1924, Hitler ne cesse d'utiliser la métaphore du "microbe juif" du "cancer juif", les décrivant encore comme des "parasites sociaux".

C'est un idéal de pureté qui est proposé et qui ne peut passer que par l'élimination de tous les éléments impurs. Il s'agit pour la collectivité de se renforcer en épurant.

Il devient alors tout à fait possible de tuer des animaux prétendument humains.

 

Contactez moi !

 

Michel Fabre

 

Téléphone : 07 86 86 71 97  

 

Courriel:

contact@michelfabre.eu

 

Ou contactez moi  via le formulaire de contact dans la page contact