Et les intellectuels dans tout cela?

 

Certes les philosophes des Lumières ont défendu l'idée que la culture constitue l'authentique voie vers l'épanouissement de l'individu, vers la liberté. C'est une opinion que nous partageons généralement et nous sommes enclin à penser que les hommes et les femmes de culture devraient être les derniers à se laisser  piéger par un tel processus génocidaires. Pourtant... Bien entendu, l'éducation de l'être humain est le moyen de l'affranchir de la misère, de l'ouvrir à la connaissance du monde et de lui donner les instruments pour agir plus efficacement. Cependant la culture ne possède pas en elle même la faculté de conduire l'homme à se libérer de la violence. Bien au contraire, elle peut lui donner les moyens d'être plus ingénieux dans l'exercice de la terreur, de la violence et de la cruauté.

Comme le remarque une survivante du génocide au Rwanda, l'instruction "ne rend pas l'homme meilleur, elle le rend plus efficace. Celui qui veut insuffler le mal sera avantagé s'il connait les manies de l'homme, s'il apprend sa morale, s'il connait la sociologie. L'homme instruit, si son coeur est mal conçu, s'il déborde de haine, sera plus malfaisant."

La culture n'est pas un rempart contre la barbarie. Elle donne au contraire des armes à celui qui veut justifier rationnellement ses émotions et ses passions.

On ne s'étonnera donc pas de constater avec Jacques Semelin qu'en amont du passage à l'acte violent proprement dit on repère toujours que son cadre de sens à été élaboré par des "intellectuels" qui pour oeuvrer pour le "salut" de leur pays ont avancé des analyses radicales conduisant à (ou justifiant et renforçant) la stigmatisation de tel ou tel groupe.

Ainsi, des artistes, des médecins, des ingénieurs, des savants, des hommes d'église, toutes sortes de personnes représentantes du savoir ou de la foi, peuvent concourir à la "greffe" idéologique. Tous à leur manière contribuent à la rendre plus séduisante auprès d'un plus large public que les seuls cercles des convaincus, en jouant des cordes propres à leurs arts, en usant du langage de leurs disciplines.

Bien sûr, d'autres intellectuels produisent des discours politiques conccurents qui peuvent parvenir à contrer l'idéologie identitaire en démontrant son caractère aberrant. Toutefois ces voix doivent s'élever très tôt et très fort au risque de n'être rapidement plus audibles ou étouffées.

 

 

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

Lorem ipsum dolor sit amet, consetetur sadipscing elitr, sed diam nonumy eirmod tempor invidunt ut labore et dolore magna aliquyam.

 

 

Contactez moi !

 

Michel Fabre

 

Téléphone : 07 86 86 71 97  

 

Courriel:

contact@michelfabre.eu

 

Ou contactez moi  via le formulaire de contact dans la page contact